• Moi, je chantais ça en rue, tous les jours, pendant des années... Qu'est-ce qui me prenait alors?

    Tristeza não tem fim
    Felicidade sim...

    La tristesse n'a pas fin
    Le bonheur si...

    A felicidade é como a gota
    De orvalho numa pétala de flor
    Brilha tranquila
    Depois de leve oscila
    E cai como uma lágrima de amor.

    Le bonheur est comme une goutte
    De rosée sur une pétale de fleur
    Tranquille, elle brille
    Après avoir coulé, elle tremble
    Et tombe comme une larme d'amour.

    A felicidade do pobre parece 

    A grande ilusão do carnaval 

    A gente trabalha o ano inteiro 

    Por um momento de sonho
    Pra fazer a fantasia 

    De rei ou de pirata ou jardineira
    Pra tudo se acabar na quarta feira.
    La joie du pauvre est comme
    La grande illusion du carnaval
    Les gens travaillent toute une année
    Pour un moment de rêve
    Pour faire un déguisement
    De roi ou de pirate ou de jardinier

    Et tout ça se termine le mercredi.
    Tristeza não tem fim

    Felicidade sim...

    La tristesse n'a pas fin
    Le bonheur si…

    A felicidade é como a pluma
    Que o vento vai levando pelo ar

    Voa tão leve

    Mas tem a vida breve

    Precisa que haja vento sem parar
    Precisa que haja vento sem parar

    Le bonheur est comme une plume
    Que le vent soulève dans l'air
    Elle vole si légère
    Mais elle a une courte vie
    Elle a besoin qu'il y ait du vent sans arrêt
    Elle a besoin qu'il y ait du vent sans arrêt

    Precisa que haja vento sem parar

    Elle a besoin qu'il y ait du vent sans arrêt
    Tristeza não tem fim... La tristesse n'a pas fin… 

    Pour entendre c'est ici et pour écouter ici. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :