• Le goût (toujours...) comme courage.

     
    Goût changé. Le changement du goût général est plus important que celui des opinions ; les opinions, avec toutes les preuves, les réfutations et toute la mascarade intellectuelle ne sont que des symptômes d’un changement de goût et certainement pas, ce pour quoi on les tient encore généralement, les causes de ce changement de goût. (...)

    / mais (des individus) ont le courage d’avouer leurs habitudes physiques et d’en écouter les exigences dans les nuances les plus fines.

    F. Nietzsche in Le Gai Savoir